PARAFLU, un projet RAPID financé par la DGA, en partenariat avec l’ICAM et LSTC

 

rapid

 

De par son caractère fortement multi-physique, la modélisation d’une séquence d’aérolargage est choisie comme démonstrateur scientifique des nouvelles capacités du couplage fort fluide/structure (CFD/Lagrange) récemment développée au sein du logiciel de calcul commercial LS-DYNA. La compréhension des phénomènes complexes entrant en jeu lors du gonflement d’un parachute en milieu réel, fait intervenir des problématiques :
  • d’aérodynamisme (turbulence, trainée) ;
  • de mécanique non-linéaire (grande déformation des tissus et suspentes, aéroélasticité) ;
  • de couplages (masse d’air déplacée supérieure à la masse de la structure fine, souple et perméable, en déformation).

Le nouveau solveur de mécanique des fluides ICFD et l’ensemble des techniques liées (maillage, couplage, …) vont permettre de lever certains verrous technologiques rédhibitoires :

  • du point de vue numérique, liés :
    • à la problématique multi-physique,
    • au couplage fort, en particulier vis-à-vis de la stabilité et la parallélisation efficace du couplage,
    • à la taille de modèles très conséquente entrainant des temps de calcul prohibitifs même pour des durées de simulations relativement courtes.
  • du point de vue expérimental et du dimensionnement, liés à l’évaluation :
    • du choc à l’ouverture,
    • des niveaux de déformations et contraintes locales de la voile et des suspentes.
 paraflu