TANKYOU, un projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional. 

Logo Fonds Europen

L’utilisation de l’hydrogène est au cœur de la propulsion spatiale et des problématiques actuelles de la future génération de lanceurs. Les essais et modélisations du comportement dynamique vibratoire de l’hydrogène liquide (LH2) dans les réservoirs déformables des lanceurs posent aujourd’hui des problèmes scientifiques et techniques extrêmement complexes. Les problématiques de sécurité, de transport et de conditionnement liées à l’instabilité de l’hydrogène liquide restent encore critiques.

 

L’objectif du projet TANKYOU est de proposer au domaine spatial français, un méta-matériau de substitution, une méthodologie numérique et expérimentale alternative en vue de simplifier et sécuriser la qualification des réservoirs cryotechniques de lanceurs. Le méta-matériau spécifié doit avoir le comportement dynamique du LH2 sans présenter les risques de forte inflammabilité, explosivité et fugacité.

 

Pour atteindre cet objectif, la définition et la spécification de ce métamatériau aux propriétés dynamiques et vibratoires équivalentes à celles de l’hydrogène liquide ont été réalisés grâce à une démarche combinant des approches analytique, numérique et expérimentale.

 

Le projet TANKYOU a permis d’établir une méthodologie qui, à partir des caractéristiques de sphères creuses, définit un métamatériau équivalent et permet de modéliser son comportement dynamique. Les perspectives du projet consisteraient donc à s’appuyer sur cette méthodologie et effectuer le trajet inverse appliqué à n’importe quel fluide. Cette deuxième étape correspond au projet DANKE.